Saint-Lo, 7 °C / 13 °C

[EXCLUSIF] Sortie littéraire en Normandie : plongée dans l'enfance de François Hollande à Rouen

[EXCLUSIF] Sortie littéraire en Normandie : plongée dans l'enfance de François Hollande à Rouen

La jeunesse de François Hollande à Rouen (Seine-Maritime) est racontée dans un livre publié ce mercredi 30 novembre 2016.

Le
Par :

Le journaliste Jérémy Collado sort mercredi 30 novembre 2016 "Je fais attention à tout"- L'histoire du jeune et rusé François Hollande dans lequel il raconte la jeunesse du président de la République, de Rouen (Seine-Maritime) à l'École nationale d'administration (ENA). Où il est question de football, de Chirac et surtout de sous-estimation. En voici les bonnes feuilles en exclusivité.

"Je fais attention à tout" - L'histoire du jeune et rusé François Hollande sort ce mercredi 30 novembre 2016. Encore un livre sur François Hollande. Un livre de trop? Pas sûr tant celui-ci, oeuvre du journaliste Jérémy Collado, fait un pas de côté. L'auteur se plonge dans la jeunesse du président de la République, de Rouen (Seine-Maritime) où il est né, aux années à l'École des hautes études commerciales (HEC) et à l'École nationale d'administration (ENA). Cet ouvrage raconte la genèse d'une ambition que certains avaient vu poindre mais que beaucoup n'ont pas voulu prendre en considération. Extraits.

Sur sa relation à Rouen

Né à Rouen en 1954, François Hollande déménage ensuite à Bois-Guillaume (Seine-Maritime). Avant de quitter la Normandie pour Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) où il passe son bac. La politique est déjà présente dans la famille Hollande: son père est proche de l'extrême droite et de Jean-Louis Tixier-Vignancourt, candidat à l'élection présidentielle de 1965. "Mon engagement politique n'a pas été influencé d'une façon ou d'une autre par ma famille", assure François Hollande.

L'engagement politique ne fait pas encore partie de la vie du futur président de la République. Il le reconnaît: "Si j'avais passé mon bac à Rouen, je me serais inscrit à la fac de médecine parce que c'est là qu'allaient les bons élèves et j'aurais repris la clinique de mon père."

De sa jeunesse en Seine-Maritime, François Hollande a également gardé le souvenir du FC Rouen dont il s'est dit longtemps proche, en tant que licencié et supporter. Mais l'auteur rappelle qu'aucune trace de son passage chez les Diables Rouges n'a été retrouvée. Il cite ainsi Mathieu Gudefin, président de la fédération des culs rouges: "Personne parmi ceux qui sont là depuis longtemps ne l'a connu. C'est étrange, non? Dans nos archives, on n'a aucune licence au nom de M.Hollande au FC Rouen… On a le témoignage de l'entraîneur Claude Le Roy, qui m'a dit que Hollande n'avait pas une morphologie de football et qu'il n'était pas franchement fait pour ça. C'est la seule personne que j'ai entendu parler de Hollande au FC Rouen."

Sur ses adversaires qui l'ont toujours sous-estimé

Jérémy Collado cite Jean-Marie Colombani, journaliste et ancien directeur du monde: "Vous savez, beaucoup de gens l'ont sous-estimé. Et beaucoup s'en sont mordu les doigts. Déjà très jeune, il avait les qualités qu'il met en oeuvre comme président de la République."

C'est ensuite André Martinez, ami de promo de François Hollande à HEC et qui l'a suivi jusqu'en 2012, qui enchérit: "La plupart de ceux qui l'ont croisé sur son chemin l'ont sous-estimé très lourdement. Je ne me l'explique toujours pas. Je ne m'explique pas comment tous ces clowns n'ont pas compris qui il était vraiment. En politique, il est normal de chercher à caricaturer un adversaire, mais on ne peut pas le sous-estimer."

Denis Tillinac, écrivain corrézien très proche de Jacques Chirac et qui connaît également François Hollande, ne dit pas autre chose. Il a vu les deux hommes s'opposer lors des législatives de 1981: "Chirac ne le prenait absolument pas au sérieux. Il en rigolait très souvent et le voyait comme un roquet qui venait lui mordiller les mollets."

Social-libéral depuis toujours?

Si François Hollande a milité à UNEF-Renouveau, syndicat étudiant proche des communistes, il serait depuis longtemps converti à la social-démocratie voire au social-libéralisme. C'est l'avis d'André Martinez: "Le fait qu'il se soit présenté au concours d'HEC et qu'il se soit intéressé à la gestion de l'entreprise démontre qu'il était plus proche du PS que des communistes… sans pour autant être militant à l'époque."

Et l'ami de François Hollande de poursuivre: "Personnellement, je ne l'ai jamais entendu défendre une ligne communiste. Je l'ai toujours senti social-démocrate, même pour dire les choses clairement, partisan de l'économie de marché, de la démocratie et de la justice sociale." A la lecture de ces lignes, que semblent loin l'envolée du Bourget et la finance, "cet ennemi qui n'a pas de visage".

Pour s'en convaincre, Jérémy Collado mentionne un discours de François Mitterrand en décembre 1981 à HEC et écrit en partie par François Hollande. Le président de la République d'alors est clair: "Il faut que naisse ou que se développe pour qui ne l'aurait pas, un esprit d'entreprise, non seulement au niveau de chacune des entreprises françaises mais aussi à l'échelle de la nation. Les chefs d'entreprise ne doivent pas être des adversaires, mais des partenaires."

Pratique. "Je fais attention à tout", éditions La Tengo, sortie le mercredi 30 novembre 2016. 14,5€


12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques