Saint-Lo, 3 °C / 8 °C

Les bénévoles orientent les électeurs vers le bon bureau à la Halle aux Toiles de Rouen (Seine-Maritime) dimanche 27 novembre 2016. - Tendance Ouest

Le 27 novembre 2016 à 12:29
Par : Lucien Devôge

Ce dimanche 27 novembre 2016, à l'occasion du second tour de la primaire de la droite et du centre, Jean-François Bures et Pierre-Antoine Sprimont, tous deux élus Républicains, ont accueilli en tant que bénévoles les électeurs de la primaire à Rouen (Seine-Maritime). Une mission de tous les instants.

"Où avez-vous voté la semaine dernière ? Dans quel bureau ?" Cette question, Jean-François Bures, Vice-Président LR du département de Seine-Maritime et Pierre-Antoine Sprimont, conseiller municipal de l'opposition à Rouen (Seine-Maritime), bénévoles lors de l'élection de la primaire de la droite et du centre, la posent à chaque électeur qui arrive à la Halle aux Toiles. ce dimanche 27 novembre 2016 dans le cadre du second tour de la primaire de la droite et du centre.

Le bâtiment accueille une trentaine de bureaux de vote, soit près de 40% du total des bureaux de la ville.

Deux grandes salles supplémentaires

"La semaine dernière, l'affluence était telle que certains électeurs ont attendu 1h30 avant de pouvoir glisser leur bulletin dans l'urne, raconte pierre-Antoine Sprimont. Pour ce second tour, la mairie nous a mis à disposition deux grandes salles supplémentaires, à deux étages différents. La fluidité est vraiment sans comparaison."

Difficile de comparer à dimanche dernier

En revanche, il est devenu désormais difficile de savoir si la fréquentation des bureaux de vote est plus importante que la semaine dernière. "Dimanche dernier à 11h, il y avait une affluence record qu'on ressent moins ce matin, selon Jean-François Bures. Mais entre la nouvelle organisation qui répartit mieux la foule entre les salles, et le fait que les électeurs aient peut-être décalé l'horaire de leur vote pour éviter de faire la queue, c'est très difficile de savoir à vue de nez s'il y a plus ou moins de monde que la semaine dernière".

 Quant à la volatilité de l'électorat, elle est réelle Jean-François Bures : "Mon ressenti : un électeur sur trois n'était pas venu voter la semaine dernière." De quoi maintenir le suspense pour les résultats après un premier tour surprise

Une nouvelle organisation qui satisfait

Les électeurs expriment eux aussi leur satisfaction liée à cette nouvelle organisation. "La semaine dernière j'ai attendu un quart d'heure sous la pluie ! C'est quand même étonnant que la mairie n'ait pas mis à disposition dès le premier tour le nombre de salles nécessaires", se plaint une électrice.

Ce à quoi répond Pierre-Antoine Spirmont, indulgent : "Je crois sincèrement qu'elles n'étaient pas disponibles, et vous voyez ce week-end, on les a obtenues, c'est déjà bien !" Avec tout de même un petit regret : "Il y a moins de queue, mais moins d'ambiance aussi !"

Pratique. Vivez le second tour de la primaire en Normandie en direct sur Tendance Ouest.


Réactions

@Lorph

27 novembre 2016 , 12:42
Réaction à un courrier d'un de vos lecteurs sur la primaire 1er tour. Ce monsieur critique l'organisation : le manque de bureaux et d'assesseur. Je suis assesseur. Toutes les élections en France se réalisent grâce aux bénévoles (présidentielles et autre primaires). Monsieur le donneur d'ordre, venez nous aider. Vous aurez droit à notre affection et quelques cafés,comme nous les joyeux assesseurs bénévoles. Amicalement.
Signaler un contenu illicite
Réagir

12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques