Saint-Lo, 5 °C / 10 °C

Ligue 1: Monaco et Paris, décompression interdite

Ligue 1: Monaco et Paris, décompression interdite

La joie des Monégasques après le but de Thomas Lemar (N.27) contre Tottenham en Ligue des champions, le 22 novembre 2016 à Louis-II

Le

Après leurs matches de Ligue des champions en début de semaine, Monaco comme le PSG n'ont pas le droit de souffler. Deux gros rendez-vous les attendent: la réception de Marseille pour les Monégasques samedi (17h10), et un déplacement délicat à Lyon pour la bande d'Unai Emery en clôture de cette 14e journée de L1, dimanche (20h45).

Objectif: ne pas laisser filer le leader niçois, qui reçoit Bastia.

. Jardim, fêtard prudent

Les Monégasques ont frappé un grand coup mardi en dominant Tottenham 2-1 à Louis-II. Les voilà qualifiés en 8e de finale de C1 et assurés de terminer en tête de leur poule. L'occasion de sortir le champagne? Pas d'excès, a aussitôt prévenu l'entraîneur Leonardo Jardim. "Faire la fête? En football, cela ne dure que 10 à 15 heures. Après, il faut préparer le derby contre Marseille. Il y aura beaucoup de supporters. Il faudra être concentré sur ce match. Il faut bien récupérer".

La meilleure attaque d'Europe va devoir composer avec la fatigue des uns et des autres. Falcao devrait être ménagé tandis que Lemar et Mendy sont incertains. L'ASM accueille un OM en 11e position et qui n'a toujours pas convaincu depuis l'arrivée de Rudi Garcia. Certes, il y a eu le 0-0 obtenu au forceps au Parc des Princes ou la première victoire, sous la nouvelle ère, arrachée de justesse contre Caen (1-0). Mais Garcia aurait bien besoin d'un succès contre un "gros" pour marquer son territoire. Et il pourra profiter du retour de suspension de Lassana Diarra au milieu de terrain.

. Emery, l'esprit et la lettre

Unai Emery s'était lui même fixé ses objectifs jusqu'à Noël dans une drôle de lettre adressée aux supporters le 13 novembre. "Nous voulons être premiers de notre poule de Ligue des champions", avait-il écrit. Cette première place est pratiquement acquise grâce au match nul (2-2) plutôt convaincant obtenu sur la pelouse d'Arsenal mercredi. Quant au championnat, le technicien basque avait reconnu la déception du début de saison avec déjà deux défaites. Depuis, le PSG n'a pas été flamboyant mais a quand même fait le boulot contre Nantes (2-0).

Il y a maintenant un déplacement périlleux à négocier au Parc OL dimanche soir. Lyon, 4e, est dans une bonne passe et s'est même offert une "finale" inespérée pour une qualification en 8e de finale de C1 mardi en s'imposant au Dinamo Zagreb (1-0), et en bénéficiant, surtout, de la victoire de la Juventus Turin à Séville (3-1). Les Lyonnais auront donc droit à leur match décisif à domicile contre les Andalous.

Même Mathieu Valbuena, qui de son propre aveu, a connu en 2016 "l'année la plus difficile depuis le début de sa carrière", a réalisé une bonne prestation mardi. Bien sûr le redressement est loin d'être achevé, mais une victoire de prestige contre l'ogre parisien pourrait bel et bien permettre de tourner définitivement la page de la crise du mois d'octobre.

. Favre, recentré sur la L1

Les Niçois voulaient-ils se débarrasser de l'Europa League? Ils l'ont toujours nié, mais ils sont en tous cas sortis par la petite porte jeudi. Une bévue du gardien et un penalty concédé par Koziello... Les Aiglons n'ont fait que de la figuration contre un Schalke 04 fortement remanié, et tranquille vainqueur 2-0.

Lucien Favre et les siens peuvent désormais se concentrer sur la protection de leur première place en Ligue 1, et leurs trois petits points d'avance sur Monaco et le PSG. Cela commence par la réception de Bastia dimanche après-midi. Comme en C3, Mario Balotelli sera à nouveau forfait, toujours embêté par une douleur au mollet droit. Mais avec ou sans leur vedette italienne, les Niçois sont ultra favoris contre les Corses, 16e au classement.

Ils n'ont toutefois pas le droit à l'erreur, eux non plus. Car le 11 décembre, ils se rendent au Parc des Princes. Pour ce qui sera peut être le vrai tournant du championnat, dix jours avant la trêve.

Enfin, on guettera un sursaut éventuel de Lille -- qui vient de se séparer de son entraîneur Frédéric Antonetti -- en déplacement à Nantes.

Programme de la 14e journée

Vendredi 25 novembre

Rennes - Toulouse 1-0

Samedi 26 novembre

(17h10) Monaco - Marseille

(20h00) Montpellier - Nancy

Metz - Lorient

Bordeaux - Dijon

Nantes - Lille

Caen - Guingamp

Dimanche 27 novembre

(15h00) Angers - Saint-Etienne

(17h00) Nice - Bastia

(20h45) Lyon - Paris SG

Galerie photos


12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques