Saint-Lo, 7 °C / 13 °C

Nicole Klein, Hervé Morin, Laurent Bouyer et Guillaume Pépy ont officiellement signé ce jeudi 24 novembre 2016 la commande à Bombardier de 40 nouveaux trains pour la Normandie. - Marie-Charlotte Nouvellon

Le 24 novembre 2016 à 12:01
Par : Marie-Charlotte Nouvellon

Le président de la Région Hervé Morin et le président de la SNCF Guillaume Pépy ont signé ce jeudi 24 novembre 2016 au centre technique SNCF de Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime) la commande de 40 trains neufs à Bombardier pour la Normandie.

La commande des 40 nouveaux trains pour la Normandie est officiellement signée. Ce jeudi 24 novembre 2016, au centre technique de la SNCF à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime), Hervé Morin, président de la Région Normandie, Guillaume Pépy, président de la SNCF et Nicole Klein, préfète de Région, posent tout sourire sur la photo de famille avant de signer le bon de commande avec Laurent Bouyer, président de Bombardier France.

"Une journée de bonheur"

"C'est une journée de bonheur", se félicite Guillaume Pépy. Aux côtés du président de la SNCF, Hervé Morin assure que par "la signature de ce contrat historique", la Normandie reprend son destin ferroviaire en main. "Désormais, nous ne pourront plus expliquer que, si les trains ne fonctionnent pas, c'est de la faute des autres. Demain, la porte d'entrée sera ici, à Sotteville-lès-Rouen". Les Normands sont également consultés sur la composition intérieure des trains, de l'ambiance générale aux équipements disponibles. 

Un contrat à 720 millions d'euros

Ce contrat de 720 millions d'euros est financé par l'État, en échange de quoi la Région Normandie reprend la gestion du réseau des trains Intercités à sa charge. "Une décision politique inédite", a souligné Guillaume Pépy. Inédite et rapide puisque "la commande de ces trains s'est faite en sept mois".

Une première en France qui suscite "un immense espoir mais aussi une immense responsabilité", rappelle Hervé Morin. Le président de Région assure que par cette nouvelle répartition des rôles, "nous avons remis la Normandie en haut de la pile. La SNCF avait une dette à l'égard des Normands, nous avions le sentiment d'être abandonnés (...) Aujourd'hui, nous sommes devenus une priorité nationale".

Des centaines d'emplois à la clé

Dans un message vidéo, Xavier Bertrand, président la Région Hauts-de-France a souligné que cette commande "va donner du travail à des centaines de salariés de Bombardier", entreprise basée à Valenciennes (Nord).

La Normandie aussi bénéficiera également de cette commande puisque les sièges de ces Intercités seront par exemple construits par l'entreprise Compin, basée à Évreux (Eure).


Réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir

12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques