Saint-Lo, 7 °C / 13 °C

Calvados. Trafic de cannabis démantelé : cinq condamnations

Calvados. Trafic de cannabis démantelé : cinq condamnations

L'entrée du tribunal de grande instance de Caen (Calvados)

Le
Par :

Ils étaient cinq hommes, âgés de 21 à 36 ans, à comparaître le jeudi 17 novembre 2016 devant le tribunal de grande instance de Caen (Calvados), pour consommation et trafic de stupéfiants, faits qui se sont produits à Caen, Tourville-sur-Odon et Mouen (Calvados), de 2012 à 2016.

Le jeudi 17 novembre 2016, le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) a jugé cinq hommes mis en cause dans un important trafic de cannabis dans le département du Calvados.

Impressionnante culture de cannabis

L'affaire débute en octobre 2016 par un banal contrôle routier, à l'occasion duquel un jeune homme est détecté positif au contrôle de stupéfiants. Une perquisition est alors effectuée à Tourville-sur-Odon, au nord-ouest de Caen, chez l'ami qui l'héberge.
Une importante culture de cannabis y est découverte.

4000 euros d'investissement

Il s'agit de trois chambres de culture, de ventilateurs, de lampes, d'extracteurs d'air, de systèmes d'arrosage, de boutures, ainsi que de 800 g d'herbe de cannabis et d'argent liquide. On peut se procurer ce matériel servant à cultiver des plantes exotiques dans un magasin de jardinage. Dans ce cas, l'investissement a coûté 4000 euros.
Le "jardinier" revend pour 2000 euros par mois et réalise alors un bénéfice de 600 euros. Son colocataire est l'un de ses plus gros clients.

Des "cultivateurs" bien organisés

D'une seconde perquisition chez l'un de leurs amis, résulte la même découverte. Lui, avoue un bénéfice mensuel de 1200 euros.
Un autre jeune homme reconnaît quant à lui être un intermédiaire et livrer les "clients", prenant au passage sa commission.
Le trafic est important, il recouvre plus de 300 contacts habituels et occasionnels. Les "cultivateurs" sont organisés et tiennent des fichiers et une comptabilité précise. Durant l'enquête, ils se sont montrés coopératifs.

Un dossier particulier

La procureure reconnait que ce dossier est particulier, chacun des cinq prévenus assumant ses responsabilités, quatre d'entre eux n'ayant d'ailleurs aucun antécédent judiciaire.
Ils ne présentent pas le profil habituel des trafiquants, le plus souvent désocialisés.

Chaque plante portait un nom

Pour la défense, ils se sont mis à cultiver pour ne pas acheter, et ils ont été dépassés, produisant plus que de raison.
Ils ignoraient d'ailleurs la réelle valeur marchande de leur production. C'était devenu une passion, chaque plante portant un nom. Tout cela était fait dans un état d'esprit bien particulier.

Quatre d'entre eux sont condamnés à de la prison avec sursis, de 4 à 18 mois. Le cinquième, Tom Rodaro, ayant un casier judiciaire écope de 24 mois de prison dont 10 mois ferme. Les scellés sont évidemment confisqués.


12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques

Génération tendance avec Mickaël et Morgan