Saint-Lo, 7 °C / 13 °C

Hôpital d'Alençon: menaces de démissions après 64 jours de grève

Hôpital d'Alençon: menaces de démissions après 64 jours de grève

Les cinq médecins-urgentistes du centre hospitalier d'Alençon menacent de démissionner.

Le
Par :

Un mouvement semble prochainement pouvoir toucher à sa fin après soixante-quatre jours de grève, au centre hospitalier d'Alençon, où des négociations se sont enfin ouvertes. Mais ce sont désormais cinq médecins urgentistes qui menacent de démissionner dès la fin de cette semaine.

La vie n'est pas un long fleuve tranquille au Centre Hospitalier Intercommunal (Chic) Alençon/Mamers (Orne). Alors que, peut-être enfin, ce sera bientôt la fin de la grève des ambulanciers du SMUR… un autre conflit se profile!

Vers une fin de conflit d avec les ambulanciers du SMUR

Ce mardi 22 novembre 2016, voilà soixante-quatre jours que les ambulanciers du SMUR du Chic sont en grève, pour dénoncer la réorganisation de leur service, qu'a voulu imposer la direction du centre hospitalier, suite à un audit commandé à la seule initiative de cette même direction.

Les personnels ont maintes fois expliqué cette réorganisation purement comptable, qui voulait supprimer les astreintes, était incompatible avec la réalité du service et se serait faite au détriment des patients.

Enfin une négociation

Au soixante-troisième jour de grève, la direction de l'hôpital a enfin rencontré les grévistes, ce lundi soir 21 novembre. Une première rencontre avait eu lieu vendredi soir, mais sans les organisations syndicales.

On peut se demander pourquoi il aura fallu autant de temps pour en arriver là, puisqu'il en ressort que la direction est finalement en train de rédiger un protocole de sortie de crise où, comme l'y avait encouragé l'Agence Régionale de Santé, comme l'avait préconisé la " commission " mise en place par Joaquim Pueyo député-maire d'Alençon, président du Conseil de surveillance de l'hôpital… le directeur du Centre Hospitalier est contraint de faire machine arrière. Les ambulanciers attendent de lire le détail de ce que propose leur direction dans ce protocole d'accord, avant de lever leur mouvement.

Cinq médecins menacent de démissionner

Désormais ce sont les cinq jeunes médecins urgentistes de ce Chic d'Alençon qui menacent de démissionner, avec un ultimatum à vendredi prochain 25 novembre, face à l'impossibilité d'effectuer leur métier dans des conditions de sécurité optimale pour les patients, avec jusqu'à quatre-vingts heures de travail hebdomadaires et un manque de moyens! Les ambulanciers du SMUR pourraient attendre la résolution de ce nouveau problème, avant de lever leur mouvement de grève…

Ambiance délétère

C'est une difficile fin de carrière pour le Directeur du Chic d'Alençon qui doit partir en retraite en décembre prochain, lâché par l'ARS et par son président de Conseil de surveillance. À l'évidence dans son hôpital, tout le monde ne le regrettera pas…


12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques

Génération tendance avec Mickaël et Morgan