Saint-Lo, 3 °C / 8 °C

La nouvelle chaufferie bois est visible au sud de Caen en lieu et place de l'ancien terrain de sport Rostand devant la station de Tram Rostand-Fresnel. - Marc EYNAUD

Le 21 novembre 2016 à 10:49
Par : Marc Eynaud

Le vendredi 18 novembre 2016 à Caen (Calvados), les curieux ont pus assister à l'inauguration de la nouvelle chaufferie bois qui alimentera plus de 3000 foyers et une dizaine d'établissements scolaires et de santé de la Guérinière et de la Grâce de Dieu.

Les quartiers sud de la Guérinière et de la Grâce de Dieu voient depuis un an une nouvelle chaufferie sortir de terre en lieu et place de l'ancien terrain de sport Rostand reconstruit un peu plus loin.

Coût de 11 millions d'euros

Un projet de 11 millions d'euros porté par l'entreprise Dalkia. Cette ancienne filiale du groupe EDF et de Veolia qui fait aujourd'hui partie à 100% du Groupe EDF depuis deux ans est spécialisée dans la transition énergétique. Le tiers du financement est assuré par l'ADEME (Agence de l'environnement et de la maitrise de l'énergie) de Basse-Normandie représentée par son directeur régional délégué Eric Prud'Homme. Ce dernier s'est félicité de la bonne marche du projet précisant que "le bois énergie est un maillon économique essentiel de la filière bois. Un maillon qui crée de l'emploi et une activité non délocalisable".

Plus concrètement, cette chaufferie bois dont le chantier a démarré il y a un peu plus d'un an fonctionnera au bois à raison de 14 000 tonnes par an. À terme, les 3000 logements concernés pourront profiter d'un chauffage un peu moins cher et surtout non soumis aux aléas des taxes pétrolières et gazières et à l'envolée du prix du baril. Le maire de Caen Joel Bruneau a pointé "un projet vertueux tant sur le plan environnemental, économique que social".

Un chauffage écologique

Puisque le bois utilisé pour la combustion sera tiré de forets gérées durablement, la fumée émise passera par un filtre à particule qui permettrait de réduire de 89% les émissions de CO2. Les centaines de kilos de cendres récoltées serviront d'engrais naturel pour les cultures alentours.

Concernant le coût du contribuable, Joël Bruneau s'est voulu rassurant :


Réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir

12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques