Saint-Lo, 7 °C / 13 °C

L'entrée du tribunal de grande instance de Caen (Calvados). - Joëlle Briant

Le 18 novembre 2016 à 10:10
Par : Joëlle Briant

Le lundi 24 août 2015, un homme porte plainte pour le vol de sa remorque dans un champ de Bretteville-sur-laize, au sud de Caen (Calvados). Se faisant, il met en cause une jeune femme de ses connaissances. Celle-ci a dû s'en expliquer le mercredi 10 novembre 2016 devant le tribunal de grande instance de Caen.

Accusée d'avoir dérobé une remorque dans un champ de Bretteville-sur-laize, au sud de Caen (Calvados) en août 2015, une jeune femme, âgée de 27 ans, a comparu devant le tribunal de grande instance de Caen le mercredi 10 novembre 2016, pour s'en expliquer.

Désaccords de cohabitation

Durant près de trois mois, la jeune femme est hébergée par la victime et sa famille. Très rapidement des désaccords de cohabitation surgissent. Elle est sommée de quitter les lieux. Un peu plus tard, alors qu'elle veut récupérer ses meubles, elle les retrouve dégradés.

Coup de fil délateur

L'homme victime du vol est d'autant plus certain de l'identité de l'auteur du délit, qu'il affirme avoir reçu un coup de fil du propre père de cette dernière : "Je vous préviens que votre remorque a disparu de votre champ. C'est ma fille qui l'a volée pour se venger. Méfiez-vous car elle m'a demandé combien il fallait de temps pour tuer un mouton."

La prévenue maintient ses déclarations

Mais la prévenue maintient à la barre les déclarations de dénis formulées durant l'enquête : "Mon père n'a jamais appelé, quelqu'un a dû se faire passer pour lui ! Comment aurais-je pu faire pour voler une remorque ? De plus, pourquoi vouloir me venger puisque ces gens m'ont aidée ?"
Néanmoins, elle connaissait le chemin qui menait à ce pré et se serait confiée à quelques personnes qui la mettent en cause.

La remorque jamais retrouvée

La procureure a requis un mois de prison avec sursis, prenant en considération l'incohérence de la situation. "Une remorque prend une certaine place et elle n'a jamais été retrouvée !"
L'affaire est mise en délibéré au mercredi 23 novembre 2016.


Réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir

12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques