Saint-Lo, 5 °C / 10 °C

Seine-Maritime: à Rouen, une créatrice ouvre sa boutique en ligne d'accessoires pour bébé

Seine-Maritime: à Rouen, une créatrice ouvre sa boutique en ligne d'accessoires pour bébé

Justine Perdrix s'est mise à la couture pendant son congé de maternité... avant d'en faire son métier !

Le
Par :

Quand un projet d'entreprise devient réalité : Justine Perdrix, 29 ans, a lancé en septembre 2016 à Rouen (Seine-Maritime) sa boutique en ligne d'accessoires pour bébé. Du pur Made in Normandie.

A 29 ans, Justine Perdrix a la joie de vous annoncer la naissance de sa microentreprise, De Fils en Bêtises à Rouen (Seine-Maritime). Une boutique en ligne d'accessoires pour bébé, créée en septembre 2016. Un rêve devenu réalité.

Le déclic du congé de maternité

Alors qu'elle était assistante commerciale dans un bureau d'études, cette jeune Normande a décidé de changer sa vie en 2014, pendant son premier congé de maternité.
"J'ai profité de cette chance unique que les femmes ont, lorsqu'elles ont un enfant et que ça se passe bien, d'avoir du temps pendant leur congé maternité. Pour réfléchir, pour se reposer, et parfois pour se réinventer. Et c'est cette option que j'ai choisie : je me suis mise à la couture."

Elle s'amuse beaucoup à coudre

Contre toute attente, Justine s'amuse beaucoup à coudre. "Quand je suis devant ma machine, je ne pense plus à rien et le temps passe très vite." Si bien qu'au moment de se décider entre reprise du travail ou congé parental, Justine décide de prolonger un peu les vacances.
"Bien sûr j'étais surtout ravie de pouvoir m'occuper de mon bébé, mais quand j'avais le temps, je me replongeais dans la couture."

Du loisir au professionnel

Mais six mois, cela passe vite, et Justine rêve de lancer son activité. Qu'à cela ne tienne !  En novembre 2015, elle commence à prendre des cours de couture pour professionnaliser son activité. Elle est accompagnée en parallèle par des experts pour toute la partie administrative de son projet.
"J'ai été suivie par un organisme prestataire de Pôle Emploi, Sodie, qui m'a vraiment mise sur les rails, raconte Justine. Mon interlocutrice avait elle-même eu une expérience de chef d'entreprise, et elle connaissait très bien la région rouennaise." Une aide non négligeable quand on est seul devant son projet.

Made in Normandie

En septembre 2016, elle est prête et lance officiellement sa ligne d'accessoires pour bébé sur Internet : bavoirs, turbulettes, mobiles et trousses de toilettes, tout y est. Et pour ne pas ressembler à la trentaine de concurrentes déjà présentes sur le marché, Justine choisit des couleurs vives pour ses tissus, et un design original pour sa mascotte. "J'ai travaillé avec une graphiste sur le petit personnage qui représente ma marque. J'ai compris qu'on ne s'était pas trompé quand je l'ai montré à mon fils et qu'il a ri."

Sa production est totalement made in Normandie, dans l'atelier qu'elle a installé chez elle, à Rouen (Seine-Maritime), avec des matières premières aussi naturelles et locales que possible. "Mon fournisseur le plus éloigné est allemand, mais je me fournis principalement en France, et j'imprime mes tissus avec de l'encre spéciale, en région parisienne".

De la qualité, rien que de la qualité !

Autre plus, dans l'air du temps : le molleton de coton est bio.
En privilégiant la qualité et la proximité, Justine répond à une demande grandissante du consommateur quand il s'agit de son enfant : de la qualité, uniquement de la qualité ! Et pour rester logique dans sa démarche "locale, de proximité", Justine fait travailler des prestataires locaux : la photographe qui a travaillé sur son site est elle aussi Rouennaise.

Marchés de créateurs et revendeurs

Pour atteindre un public plus large, Justine Perdrix se lance aussi dans la vente directe au client. "Je suis convaincue que les gens aiment toucher les objets avant de les acheter. Surtout quand ils sont destinés à des bébés", explique Justine.

Premier marché de créateurs le samedi 26 novembre 2016 à Canteleu (Seine-Maritime). Une première marche vers les ventes privées à domicile et des boutiques  "revendeuses". "C'est vraiment mon objectif pour l'année 2017", s'enthousiasme la jeune entrepreneuse.


12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques