Saint-Lo, 7 °C / 13 °C

La Normandie, l'une des régions les plus durement frappées par la crise d'après l'INSEE

La Normandie, l'une des régions les plus durement frappées par la crise d'après l'INSEE

La Normandie est l'une des régions les plus touchées par la crise économique d'après l'INSEE.

Le

Entre 2003 et 2014, 11 000 emplois ont disparu en Normandie. D'après une étude au long cours dont l'INSEE dévoile les résultats ce jeudi 17 novembre 2016, la région est l'une des plus touchées par la crise économique en termes d'emplois et celle qui remonte le plus doucement la pente depuis 2012.

De toutes les régions de France, la Normandie est l'une de celles qui a été le plus violemment frappée par la crise économique. L'INSEE, dans un rapport qu'il présentait ce jeudi 17 novembre 2016, souligne que le choc de 2008 a creusé les difficultés que connaissait déjà la région. Le taux de chômage, qui était de 6,9 % fin 2009 dépasse aujourd'hui les 10 %.

En moyenne, 4 000 emplois ont disparu dans l'industrie chaque année

En ligne de mire notamment, la désindustrialisation, l'effondrement de la construction et le manque de dynamisme du secteur des services. Si l'industrie souffre partout en France, ces difficultés frappent plus durement la Normandie où ce secteur représente une part importante des emplois, en particulier en vallée de Seine.

Globalement, la bonne santé de l'industrie agroalimentaire favorise l'ex-Basse-Normandie tandis que les difficultés des secteurs comme l'automobile ou la fabrication d'équipements pénalisent l'ex-Haute-Normandie, en particulier l'Eure qui perd plus de 23% des ses emplois industriels entre 2003 et 2014.

L'Orne et l'Eure accusent les plus grosses pertes d'emploi

Dans les départements plus ruraux, comme l'Orne (qui perd des habitants), c'est la question du secteur des services qui se pose plus particulièrement. Dans la plupart des régions de France, le tertiaire a largement compensé les effets de la crise. Cette variable d'ajustement ne fait pas recette en Normandie, principalement du fait de la faible croissance de sa population qui augmente deux fois moins vite que dans le reste de la France.

Les inégalités entre territoires se creusent. La Manche s'en sort le mieux en termes de chômage alors que l'Eure et l'Orne accusent les plus grosses parts de pertes d'emploi.

Les ménages les plus pauvres en difficulté

Du côté des ménages, les revenus augmentent moins vite qu'avant 2008. Les plus pauvres en particulier ont souffert durant la crise d'une baisse de revenus qui peine à s'inverser.

Parmi les premières victimes du chômage, on retrouve les jeunes mais aussi les seniors qui, s'ils s'en sortaient mieux côté normand avant la crise, sont plus touchés dans la région qu'ailleurs en France.


12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques