Saint-Lo, 8 °C / 13 °C

A La Chapelle-sur-Vire, un groupe pour l'accueil de migrants. - Thierry Valoi

Le 16 octobre 2016 à 17:44
Par : Thierry Valoi

La préfecture de la Manche annonce, ce dimanche 16 octobre 2016, que 10 à 15 migrants seront hébergés temporairement dans l'ancien Institut médico-éducatif de La Chapelle-sur-Vire (Manche).

La préfecture de la Manche, restée jusqu'alors plutôt discrète sur l'accueil de migrants issus de la jungle de Calais, annonce ce dimanche 16 octobre, que le site de l'ancien Institut médico-éducatif (IME) de La Chapelle-sur-Vire, sur la commune de Troisgots (Manche), "recevra entre 10 et 15 personnes, dans des conditions matérielles décentes" et qu'une "association gérera le dispositif au quotidien pour le compte de l'État".

Le préfet de la Manche indique aussi qu'aucun accueil dans les tout prochains jours n'est prévu.

Sur place, la mobilisation était intacte ce dimanche

Les opposants au choix du site se sont rassemblés toute la journée, chacun faisant entendra sa voix. Installé au pied de l'église, à quelques mètres seulement des opposants, un petit groupe se dit ouvert à l'accueil de ces migrants…

Pour Cédric, 27 ans, l'accueil de ces personnes fuyant la guerre dans leur pays est logiquement humain.

Sur place ce dimanche soir, l'action a été stoppée, les tonnelles ont été retirées. Les opposants devraient revenir ce lundi 17 octobre 2016 vers 17h30, pour rappeler leur opposition à cet hébergement.

Quarte manifestants entendus par la gendarmerie

Le préfet de la Manche déplore que les actions d'opposition menées depuis vendredi 14 octobre, aient "malheureusement conduit quelques personnes au comportement peu responsable, à des agissements contraires à nos principes républicains et à la loi, notamment intrusions et occupation d'une propriété privée, déversement de déchets agricoles sur la voie publique."
De ce fait, quatre opposants ont été entendus par la gendarmerie ce dimanche après-midi.
"L'accueil, dans le cadre des Centres d'Accueil et d'Orientation (CAO), des migrants de la jungle de Calais, s'inscrit dans une opération d'humanité et de solidarité nationale", rappelle le préfet de la Manche.

 

LIRE AUSSI :

 


Réactions

Unelles

18 octobre 2016 , 13:51
"Bienvenue à tous"... que des hommes jeunes!!! Il y a encore du boulot, d'autres camps à démanteler partout en France... Un appel d'air sans fin... https://www.youtube.com/watch?v=LAjrVRbqN2w
Signaler un contenu illicite
Réagir

12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques