Saint-Lo, 7 °C / 13 °C

Calvados. Pour avoir tenté de voler un scooter à Caen, ils sont condamnés à de la prison ferme

Ils ont tenté de voler un scooter dans la cour d'un immeuble. - Illustration

Le 15 octobre 2016 à 09:00
Par : Joëlle Briant

Mercredi 12 octobre 2016, un homme âgé de 30 ans a comparu devant le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) pour avoir, aidé d'un complice, tenté de voler un scooter dans la nuit du dimanche 7 août 2016, dans la cour d'un immeuble de Caen.

Un homme a été jugé pour tentative de vol en réunion, le mercredi 12 octobre 2016 par le tribunal de grande instance de Caen. Son comparse ne s'est pas présenté à l'audience. Au vu de leurs casiers judiciaires "béton", tous les deux se retrouvent à la case prison.

État d'ivresse bien avancé

A Caen le dimanche 7 août 2016 vers 5h45, la police est appelée. Deux hommes sont en train de voler un cyclomoteur dans la cour d'un immeuble. Ils sont l'un comme l'autre dans un état d'ivresse avancé.

"On a d'abord essayé d'ouvrir une voiture..."

A la barre du tribunal, James Liamani a bien du mal à faire l'inventaire de la quantité d'alcool ingérée cette nuit-là (une bouteille de Whisky, pas mal de rhum, du vin, des bières...). L'un a 1,30g d'alcool par litre de sang, l'autre frôle les 2 grammes. "On a d'abord essayé d'ouvrir une voiture, après on s'est rabattu sur une moto sans succès, alors on a vu le scooter... ensuite je ne me rappelle plus bien..."

Des casiers judiciaires chargés

Malheureusement pour les deux hommes, leurs casiers judiciaires sont chargés. Celui du prévenu comporte 7 mentions : conduite sous l'emprise de stupéfiants et bon nombre de vols, aggravés, en réunion... Celui de son complice, Alexandre Zydlowski, âgé de 27 ans, est émaillé de 14 mentions du même style.

"Remplacer les stupéfiants par de l'alcool revient au même"

La procureure lui rappelle qu'il avait une obligation de soins et que remplacer les stupéfiants par de l'alcool revient au même. "En plus, il est évident que vous pensiez conduire ce scooter !" Son avocat a beau plaider les efforts de son client qui s'est tenu tranquille durant six ans, la cour n'est pas sensible à ces arguments.

Quatre et six mois de prison ferme

James Liamani écope de 4 mois de prison ferme (un sursis d'un mois étant révoqué), quant à Alexandre Zydlowski, qui n'a pas fait l'effort de venir s'expliquer, la peine est plus lourde : 6 mois de prison ferme. Le neiman du scooter ayant été cassé, l'affaire est renvoyée au 25 mars 2017, le temps d'estimer le préjudice matériel afin de dédommager la victime.

LIRE AUSSI :

Galerie photos


Réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir

12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques

Normandie Matin avec Nolwenn et Charles