Saint-Lo, 7 °C / 13 °C

Normandie : il agresse un homme avec des boules de pétanque et poignarde son chien

Normandie : il agresse un homme avec des boules de pétanque et poignarde son chien

L'homme est passé à l'action, armé… de boules de pétanque.

Le
Avec

Un homme a été condamné ce mercredi 12 octobre 2016 à sept ans de prison au tribunal de Rouen (Seine-Maritime ) pour coups et blessures en récidive. Il avait agressé un homme, qu'il pensait être l'amant de son amie, avec… des boules de pétanque. Récit.

Ce mercredi 12 octobre 2016 a été jugé au tribunal de Rouen (Seine-Maritime) Alain Gajan, accusé de coups et violences à l'encontre d'un SDF. Dans la nuit du dimanche 2 au lundi 3 octobre 2016, l'accusé, fortement alcoolisé, rentre chez lui avec sa compagne.

Il poignarde le chien

Devant le magasin Tati à Rouen rive gauche, il croise sa victime âgée de 74 ans, paisiblement assise sur un banc et accompagnée de son chien. Il connaît l'homme, semble-t-il, l'interpelle et l'accuse d'être l'amant de son amie. Devant l'agressivité de l'accusé, l'homme libère son chien quand les deux comparses se font de plus en plus menaçants. L'animal mord alors la femme à la fesse. Furieux, le prévenu sort le couteau qu'il ne quitte jamais et poignarde le chien. La scène attire le voisinage qui prévient la Police. Un témoin raconte avoir vu le prévenu alors prendre les boules de pétanque qu'il transporte et les lancer violemment au visage du SDF, lequel s'écroule dans une mare de sang.

Une extrême violence

Interpellé par la police rapidement arrivée sur les lieux, l'agresseur est placé en garde à vue. Il a un casier judiciaire portant 13 condamnations pour faits de violences et vols divers, dont certaines avec sursis. " Je ne me souviens pas de tout ça," marmonne-t-il. Cette nouvelle affaire est donc une récidive. Transportée à l'hôpital, la victime obtient trois semaines d'incapacité temporaire mais elle décède deux jours plus tard. Une autopsie révélera que le décès n'est pas consécutif à l'agression, le SDF étant déjà très affaibli par la vie qu'il menait. L'accusé est placé en détention provisoire et bénéficie d'un suivi psychologique. "L'homme est extrêmement violent par nature, son attitude est lâche et inexcusable", retient le procureur. Sa défense constate "qu'il a simplement voulu défendre sa compagne". Alain Gajan est condamné à sept ans de prison ferme.

A LIRE AUSSI.


12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques

Normandie Matin avec Nolwenn et Charles