Saint-Lo, 7 °C / 13 °C

Calvados : elle n'effectue pas son travail d'intérêt général et risque la prison

Calvados : elle n'effectue pas son travail d'intérêt général et risque la prison

L'un des couloirs du tribunal de grande instance de Caen (Calvados)

Le
Par :

Une jeune femme âgée de 21 ans a comparu le mercredi 5 octobre 2016 devant le tribunal de grande instance de Caen (Calvados) pour non exécution d'une peine de travaux d'intérêt général.

Le délai de dix-huit mois imparti pour exécuter une peine de travaux d'intérêt général ayant pris fin en mai 2016, sans que la peine soit exécutée, une jeune femme a été jugée le mercredi 5 octobre 2016 par le tribunal de grande instance de Caen (Calvados).

Elle accouche un mois après sa condamnation

Déjà connue par le tribunal pour enfants pour vols, la prévenue est de nouveau condamnée en novembre 2014 à 105 heures de travail d'intérêt général à effectuer dans les dix-huit mois. Or, elle accouche un mois après ce verdict et doit donc s'occuper de son enfant.

Sanction particulière

C'est l'occasion pour la procureure de rappeler que la peine de travail d'intérêt général (TIG) est une sanction particulière, car il est demandé au prévenu si celui-ci est d'accord. De plus, dans ce cas précis, la condamnée pouvait solliciter une conversion en jours amende, ce qu'elle n'a pas fait.

Deux mois de prison ferme requis

Le ministère public requiert donc deux mois de prison ferme pour faire comprendre qu'une peine de TIG n'est pas prononcée par hasard. L'affaire est mise en délibéré au mercredi 12 octobre 2016.

A LIRE AUSSI


12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques

L'Agenda avec Fred