Saint-Lo, 8 °C / 13 °C

L'une des salles d'audience du tribunal de grande instance de Caen (Calvados) - Joëlle Briant

Le 09 octobre 2016 à 12:30
Par : Joëlle Briant

A Caen (Calvados) le mardi 13 septembre 2016, à 1h du matin, lors d'un contrôle routier, un homme âgé de 23 ans est appréhendé sans permis et en possession d'héroïne. Il a été jugé par le tribunal de grande instance de Caen, le jeudi 6 octobre 2016.

L'interpellation de Thomas Vastel s'avère difficile lors d'un contrôle routier effectué dans la nuit du mardi 13 septembre 2016, à Caen (Calvados). Le jeune homme, qui n'a pas de permis, commence par affirmer que c'est son amie qui était au volant, refuse l'éthylotest et finit par tenter de s'enfuir. 0,80g d'héroïne sont retrouvés dans sa voiture.

"Je savais que j'allais être appréhendé"

Placé en garde à vue, il ne sera en mesure de s'expliquer qu'à 11h du matin le lendemain, mercredi 14 septembre. "Mon permis était suspendu et j'avais un peu bu, je savais que j'allais être appréhendé. Quant à l'héroïne, je l'ai acheté à la sauvette à la gare. Je consomme depuis plus d'un an, ça m'aide à fonctionner."

Trois mentions au casier judiciaire

Lors de sa comparution devant le tribunal de grande instance de Caen, ce jeudi 6 octobre 2016, il certifie être maintenant traité par méthadone et ne plus consommer d'héroïne. Son casier judiciaire comporte trois mentions : vols aggravés, dégradations, conduite sous alcool et stupéfiant et sans permis.

"Comment croire quelqu'un qui ne tient pas ses promesses ?"

En juillet 2016, le prévenu avait écopé de deux mois de prison avec sursis pour les mêmes causes. Il s'était alors engagé à se soigner. Ce qui fait dire à la procureure : "Comment croire quelqu'un qui ne tient pas ses promesses ? Son comportement est léger et l'engrenage dangereux." Quatre mois de prison ferme sont requis.

Travailleur sérieux qui veut s'en sortir

La défense plaide que le jeune homme a été entraîné dans l'héroïne par son ex-compagne et que ce n'est pas une addiction dont on peut sortir facilement. Choqué par sa garde à vue, il a pris contact avec un médecin spécialisé. Il ajoute qu'employé boucher, c'est un travailleur sérieux qui veut s'en sortir. Toutefois, il est condamné à 4 mois de prison ferme non aménageables , à 200 euros d'amende et à la confiscation de son véhicule.

A LIRE AUSSI


Réactions

Soyez le premier à réagir !

Réagir

12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques

Génération tendance avec Mickaël et Morgan