Saint-Lo, 7 °C / 13 °C

Manche et Calvados. Bénéficiant d'une permission de sortie, elle ne regagne pas la maison d'arrêt 

Manche et Calvados. Bénéficiant d'une permission de sortie, elle ne regagne pas la maison d'arrêt 

L'entrée du tribunal de grande instance de Caen (Calvados)bourg Octev

Le
Par :

Le lundi 23 mai 2016, une détenue de la maison d'arrêt de Caen (Calvados) ne rentre pas de sa journée de permission. Elle sera appréhendée onze jours plus tard.

Une jeune femme incarcérée à la prison de Caen (Calvados) bénéficie d'une permission de sortie le lundi 23 mai 2016, pour se rendre à la mission locale de Cherbourg-Octeville (Manche). Seulement, elle ne revient pas.

Appréhendée onze jours plus tard

C'est le vendredi 10 juin 2016, soit onze jours plus tard qu'elle sera appréhendée. Âgée de 22 ans, elle a été jugée pour évasion le jeudi 6 octobre 2016 par le tribunal de grande instance de Caen.

Elle avait prévenu de son "retard"

Elle explique qu'une de ses amies s'étant faite agressée, elle ne pouvait la laisser seule. Elle affirme avoir téléphoné pour prévenir la maison d'arrêt de son "retard". La procureur constate amèrement : "Elle est adressée à la mission locale de Cherbourg pour son avenir mais elle préfère prendre des vacances ! C'est d'autant plus stupide que dix-sept jours plus tard elle était libre ! Sans mauvais jeu de mot, son comportement est fuyant."

Bien connue des tribunaux de Cherbourg

Bien connue des tribunaux de Cherbourg, son casier judiciaire comporte cinq mentions : violence sur ascendant, dégradation, violence sur mineure, violence avec arme et évasion (elle était mineure à l'époque). 5 mois de prison ferme sont requis car il y a récidive d'évasion. La peine sera finalement fixée à 6 mois de prison ferme.


12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques