Saint-Lo, 8 °C / 13 °C

L'entrée du tribunal de grande instance de Caen (Calvados)   - Joëlle Briant

Le 07 octobre 2016 à 17:40
Par : Joëlle Briant

Le samedi 22 mars 2014, à 0h30, un jeune homme est mis en garde à vue pour des faits de violence, à la gendarmerie de Falaise, au sud de Caen (Calvados). Alors celui-ci s'occupe.

A la gendarmerie de Falaise, au sud de Caen (Calvados), vers 0h30, le samedi 22 mars 2014, un jeune âgé de 21 ans, est placé en garde à vue. Il entreprend alors d'écrire son nom sur les murs. Ce dernier a été jugé le mercredi 5 octobre 2016 par le tribunal de grande instance de Caen pour dégradation de bien public.

"Il y avait déjà d'autres trucs inscrits"

Déjà condamné à deux reprises pour vols, on lui reproche cette fois-ci d'avoir dégradé deux des murs de la cellule où il était détenu. A la barre, il explique : " J'ai passé plusieurs heures en garde à vue, alors j'en ai profité pour écrire mon nom sur les murs, d'ailleurs y avait déjà d'autres trucs d'inscrit..."

Cellules insalubres

La procureure fait remarquer que ces cellules deviennent insalubres à cause des détériorations opérées par les personnes qui y séjournent. "Celui-ci y a laissé son nom, pour une fois que l'on peut remonter à l'auteur !" L'écrivain écope de 400 euros d'amende assortis de 500 euros de préjudice matériel.

A LIRE AUSSI


Réactions

Delaunay

09 octobre 2016 , 11:45
Occupez-vous plutot des terroristes plutôt que de vous occuper des conneries comme ça.
Signaler un contenu illicite
Réagir

12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques

Génération tendance avec Mickaël et Morgan