Saint-Lo, 7 °C / 13 °C

En Normandie, les maisons à ossature bois, plus écologiques, se développent

En Normandie, les maisons à ossature bois, plus écologiques, se développent

Habitat Poulingue part à l'assaut du marché seinomarin pour ses maisons à ossature bois.

Le
Par :

Depuis février 2015, l'entreprise Poulingue, basée à Beuzeville (Eure), diversifie ses activités et se met à construire des maisons individuelles à ossature bois. Une agence Habitat Poulingue a ouvert vendredi 1er juillet 206 à Rouen (Seine-Maritime) pour conquérir le territoire normand avec ces logements plus écologiques et confortables, mais aussi plus chers.

Du vendredi 7 au lundi 10 octobre 2016, le Salon Maison Déco rassemblera environ 200 exposants au Parc Expo de Rouen (Seine-Maritime).

Première agence Poulingue à Rouen

Parmi eux, Habitat Poulingue. L'entreprise basée à Beuzeville (Eure), a ouvert en juillet dernier une agence à Rouen. Cette fois-ci, plus question de construire des bâtiments industriels et collectifs à ossature bois mais des maisons individuelles avec le précieux matériau. Une diversification de l'activité de l'entreprise opérée il y a un an et demi et concrétisée vendredi 1er juillet 2016 avec l'ouverture, rue de la République à Rouen, de la première agence Habitat Poulingue, sous la direction de Fanny Vanhove.

Confortable et écologique

Si Poulingue a diversifié son activité, c'est que l'entreprise a bien senti que le bois est à la mode chez les particuliers. "Il a le vent en poupe", confirme Fanny Vanhove. Qui ne cesse de vendre les logements construits à partir de ce matériau: "Ils sont très confortables car il n'y a pas d'hydrométrie, donc pas d'humidité. Ils sont également écologiques car le bois est un très bon isolant qui permet de réduire la consommation énergétique."

Des prix élevés mais en évolution

Écologique et économique à terme, le bois n'en reste pas moins cher: "Une maison en bois, c'est effectivement un petit peu plus coûteux que pour du parpaing", consent la responsable d'agence. Rare sont les primo-accédants à pousser la porte de l'entreprise. "Ce sont plutôt des clients qui ont des moyens, savent qu'ils veulent du bois et non du parpaing, et sont souvent à leur deuxième ou troisième achat." Mais à entendre Fanny Vanhove, la donne change: "Aujourd'hui, des constructeurs proposent aux primo-accédants des maisons à 1500€/m2."

Dans l'agglomération de Rouen, les demandes affluent peu à peu, notamment au Mesnil-Esnard ou à Isneauville. Mais Fanny Vanhove va plus loin: "Dans cette région, la maison en bois a un potentiel, beaucoup de potentiel."

À LIRE AUSSI.

Pratique. Salon Maison Déco, du vendredi 7 au lundi 10 octobre 2016, Parc Expo, avenue des Canadiens, Grand-Quevilly.


12345
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques

L'Agenda avec Fred