Tendance Ouest

Calvados : la Peronne Cup éclaboussée par un scandale de malversations financières Sport

Lors de la Peronne Cup en août 2016.
© Tendance Ouest

Calvados : la Peronne Cup éclaboussée par un scandale de malversations financières

12h39 - 22 septembre 2016

Le petit club de football de l'US Thaon (Calvados), organisateur de la Peronne Cup, est dans la tourmente. Il pourrait, bien malgré lui, être associé à une affaire de malversations de grande envergure. Explications.

Mi-septembre, dans un communiqué de presse, la société Défi Viandes, implantée à Hérouville-Saint-Clair (Calvados) annonçait avoir été victime d'un important détournement de fonds. "Une malversation financière de l'un de ses salariés", précisait-elle. "L'enquête démarre et permettra de préciser l'ampleur du préjudice. La direction a porté plainte et s'en remet aux autorités judiciaires".

L'argent détourné, injecté dans la Peronne Cup ?

Le salarié cité ne serait autre que l'un des principaux dirigeants de l'US Thaon, club organisateur cet été de la Peronne Cup dans le Calvados. L'argent détourné pourrait notamment avoir servi à l'organisation du tournoi qui réunissait les U19 d'illustres clubs internationaux comme l'AS Roma, le Milan AC, l'Athlétic Bilbao, le PSV Eindhoven ou l'OM. L'US Thaon pourrait se retrouver indirectement éclabousséE par le scandale.

 

 

Stupéfaction à Thaon

A Thaon, l'heure est à la stupéfaction. "En tant qu'élus, nous avons été informés très tardivement de l'organisation de la Peronne Cup sur notre territoire.", s'étonne Richard Maury, le maire, avant de préciser que "depuis 2002, la compétence sports, loisirs et culture a été transféré à l'intercommunalité".

Claude Peronne : "Quelqu'un de bien", pour Pierre Leresteux

Même son de cloche à la Ligue régionale de football de Basse-Normandie : "Nous n'avons pas été associés à l'organisation de ce tournoi. Nous nous sommes juste occupés de la sécurité autour de l'événement", explique Pierre Leresteux, le président. "Je connais bien Claude Peronne. C'est quelqu'un de bien. C'est un dévoué. Cela fait plus de 50 ans qu'il est au club".

L'enquête débute, elle a été confiée voilà une dizaine de jours à la Police judiciaire de Caen. "Comme dans toutes les enquêtes, nous allons recueillir des éléments, établir la réalité des faits ou non, et entendre la personne concernée", nous expliquait Céline Stona, chef du service.

 

A LIRE AUSSI

Réagir à l'article

Articles sur le même thème