Tendance Ouest

Néo-Caennais : ce qu'il pense de la ville Actu

Tous les ans en septembre, Caen accueille de nouveaux habitants. Ils sont étudiants (notre photo, sur le campus 2), salariés ou parfois retraités.
© Tendance Ouest

Néo-Caennais : ce qu'il pense de la ville

07h30 - 22 septembre 2016

C'est la période, la ville accueille des centaines d'arrivants en septembre. Étudiants, retraités, salariés. Trois profils et une seule question : Caen, vous en pensez quoi ?

Jeudi 15 septembre, 18h30. Derrière les vitres du Highland's bar, situé sur le campus 2, la clientèle n'est pas habituelle. Ou en tout cas pas encore. Autour des tables, de jeunes gens. Leur point commun ? Tous viennent de débarquer à Caen pour leurs études. Pour rencontrer des étudiants référents, ils ont répondu à l'invitation du Centre régional des œuvres universitaires et scolaires (Crous). "Il y a un lien social à créer. Cette rencontre permet d'établir un premier contact entre eux", explique Philippe Capelle, du Crous. Une initiative appréciée des nouveaux caennais. Les étudiantes ce sont elles : Solenn, 19 ans, et Annabelle, 17 ans. Elles ne se connaissaient pas avant. Et la bonne nouvelle, c'est qu'elles suivront toutes les deux le même cursus de biologie. Originaires de l'Eure et de l'Orne, elles découvrent pas à pas la ville de Caen. "Je pensais qu'il y aurait plus de bruit", constate l'une. "Le tramway, ça change tout !", note l'autre.

Mieux que Rouen !

Georgio, 21 ans, est arrivé d'Italie fin août pour poursuivre ses études de mathématiques. "Caen est une belle ville. J'aime qu'elle ne soit pas trop grande. Et ici, il y a la mer !", s’enthousiasme le jeune homme, qui vit à Turin, dans un Français déjà assuré. Coralie vient de l'ex-Haute-Normandie. À 21 ans, elle poursuit sa formation en alternance dans un service de communication. Et ne tarit pas d'éloges sur le campus 1 : "C'est tellement grand, vert et avec tellement de services et activités comparé à l'université de Rouen. En arrivant, je me suis crue dans les universités américaines !" La circulation est en revanche la bête noire de la jeune femme, qui trouve "le périphérique tout le temps bloqué."

"Dans l'euphorie de la découverte"

La retraitée c'est Sylvianne Favri, 66 ans. Elle n'a pas de voiture et ne circule qu'en transport en commun. La jeune senior a troqué sa vie à Lisieux pour des jours heureux à Caen après avoir eu "un coup de coeur pour l'avenue de Tourville". "Je suis encore dans l'euphorie de la découverte. Je trouve mon bonheur dans la programmation des cinémas, les balades au bord de l'eau, les marchés…" L'ex-Lexovienne fait aussi des rencontres grâce à Accueil des villes françaises (AVF). Autre profil, Pia Tahon arrive pour des raisons professionnelles. Après avoir passé huit ans en Chine, puis une année à Poitiers (Vienne), Pia Tahon souffle la première bougie de son installation en Normandie. "Nous sommes venus pour le travail de mon mari." Elle aussi semble emballée par l'accueil à la caennaise. "Vu l'accueil des membres de l'AVF, je regrette de n'être pas venue dès le départ !" L'association opte pour des animations hebdomadaires comme support de rencontre. "Le cœur de l'action de notre association, c'est le service aux nouveaux arrivants", explique Josette Lefoll-Picou, membre. Et cela fonctionne : "Nous comptons environ 350 adhérents", précise Éric Le Moine, président. Tous inspirés par un même désir : découvrir les richesses de Caen.

 

Repères

Crous L'accueil du public étudiant se fait du lundi au vendredi de 9h à 12h15 et de 13h15 à 16h, au 23 avenue de Bruxelles à Caen. Tél. 02 31 56 63 00.

Web Pour se renseigner, en ligne, la Ville dispose d'une page spéciale pour les néo-caennais sur son site Internet. L'adresse : www.caen.fr/nouvel-arrivant

19 novembre C'est la journée nationale des nouveaux arrivants. Pour l'occasion, l'Accueil des villes françaises propose une soirée Beaujolais.

AVF L'antenne de Caen se situe 2 quai de la Londe. Permanences mardi et vendredi de 14h à 17h et jeudi de 10h à 12h. Tél. 02 31 86 02 60 - avfcaen@wanadoo.fr

Galerie photos

Réagir à l'article

Articles sur le même thème