Tendance Ouest

L'université de Caen s'organise pour renforcer sa sécurité

18h41 - 20 septembre 2016

A Caen (Calvados), le président de l'université, Pierre Denise, a présenté mardi 20 septembre 2016, le plan d'action mis en place par les services des différents campus pour renforcer la sécurité, comme le demande le ministère de l'Intérieur.

Après les collèges et les lycées, c'est au tour des universités de s'organiser pour renforcer leur sécurité. A Caen (Calvados), avait lieu une première réunion avec des personnels déjà concernés par le sujet ce mardi 20 septembre (2016). L'université tente de s'organiser pour répondre à la demande des autorités. "Le ministère demande à ce que nous fassions des contrôles de sac à l'entrée et des contrôles visuels, mais rien que sur le campus 1, nous disposons de 140 portes ouvertes sur l'extérieur. C'est impossible", explique Pierre Denise, président de l'université Caen Normandie. "Nous serions contraints d'investir plusieurs millions d'euros sur ce sujet. Nous n'en avons pas les moyens."

Depuis le début de l'année 2016, 600 000 euros ont été dépensés dans le cadre du plan vigipirate et des mouvements sociaux, dont environ 100 000 pour réparer des dégradations. "Quand on sait que 82% des 215 millions de budgets de l'université sont dédiés aux charges salariales et que notre excédent est d'un million d'euros, on saisit bien l'importance de cette dépense".

La direction du campus normand a donc décidé de fonctionner autrement, en lançant deux campagnes de sensibilisation, via des séances de formation. Les 2 800 personnels seront les premiers à en bénéficier ces prochaines semaines, avant une campagne à destination des 28 000 étudiants. 

Pour l'instant et en date du mardi 20 septembre, 22 355 étudiants ont déjà effectué leur rentrée. Les nouveaux bacheliers représentent un quart de ce chiffre.

Réagir à l'article

Articles sur le même thème