Tendance Ouest

Syrie: frappes contre une position de l'armée syrienne, Damas accuse la coalition internationale Actu

Fragile trêve en Syrie
© AFP

Syrie: frappes contre une position de l'armée syrienne, Damas accuse la coalition internationale

21h30 - 17 septembre 2016 - par AFP

Des frappes aériennes contre une position de l'armée syrienne dans l'est du pays en guerre ont tué au moins 80 soldats, Moscou et Damas accusant la coalition internationale dirigée par les États-Unis d'avoir mené ce raid.

"Des avions de la coalition américaine ont frappé l'une des positions de l'armée syrienne (...) près de l'aéroport de Deir Ezzor", dans l'est du pays, a indiqué l'armée syrienne dans un communiqué relayé par la télévision d’État.

Les raids on eu lieu à 17H00 locales(14h00 GMT), selon elle.

Au moins 80 soldats syriens ont été tués dans des frappes aériennes contre une de leur position sur le Jabal Therdeh, au sud de l'aéroport de Deir Ezzor (est), a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), après un premier bilan qui faisait état de 30 soldats tués.

L'OSDH qui dispose d'un vaste réseau de sources en Syrie a affirmé ne pas avoir pu identifier les avions à l'origine des frappes.

Une source militaire syrienne a également dit à l'AFP que les frappes de la coalition avaient visé une position de l'armée sur le Jabal Therdeh.

"Il s'agit d'une dangereuse (…) attaque contre l’État syrien et son armée, et la preuve que les États-Unis et ses alliés soutiennent le groupe terroriste Daech (acronyme arabe du groupe État islamique EI)", ont indiqué les forces armées dans un communiqué relayé par l'agence Sana.

Selon le texte, ces raids ont permis une avancée de l'EI dans une zone contrôlée par les troupes syriennes.

L'organe de propagande de l'EI, Amaq, a indiqué tard samedi dans un communiqué que les jihadistes avaient pris "le contrôle totale du Jabal Therdeh qui surplombe l'aéroport de Deir Ezzor".

En Russie, allié du régime de Damas, l'armée a affirmé que "des avions de la coalition internationale antijihadiste ont mené aujourd'hui quatre frappes aériennes contre les forces syriennes encerclées par l'EI près de l'aérodrome de Deir Ezzor".

"62 soldats syriens ont été tués et une centaine blessés dans ces frappes", a-t-elle affirmé.

Ces frappes interviennent au cinquième jour d'une trêve fragile en Syrie négociée par Washington et Moscou.

La Russie a dénoncé samedi la détérioration de la situation sur le terrain, rejetant sur les États-Unis la responsabilité d'un éventuel échec du cessez-le-feu.

Réagir à l'article

Articles sur le même thème