Tendance Ouest

Jérusalem-Est: un Palestinien abattu après avoir tenté de poignarder une policière Actu

Des policiers israéliens relèvent les empruntes digitales du palestinien abattu après avoir tenté de poignarder une militaire à Jérusalem, le 16 septembre 2016
© AFP

Jérusalem-Est: un Palestinien abattu après avoir tenté de poignarder une policière

14h32 - 16 septembre 2016 - par AFP

Un Palestinien a été abattu vendredi à Jérusalem-Est occupée par une policière israélienne qu'il avait tenté de poignarder, a indiqué la police israélienne.

Le Palestinien, âgé de 28 ans et détenteur d'un passeport jordanien, a cherché à poignarder la policière près de la porte de Damas, l'un des accès les plus sensibles à la Vieille ville, a rapporté la police. La policière a riposté et l'a abattu, a dit la police.

La porte de Damas a été le théâtre de multiples attaques depuis le début d'une vague de violences à l'automne 2015. Une dizaine de Palestiniens y ont été abattus en menant des attaques anti-israéliennes, la plupart à l'arme blanche. Plusieurs Israéliens, membres des forces de l'ordre et civils, y ont été tués dans des attaques.

La porte de Damas est la principale entrée de la Vieille ville du côté de Jérusalem-Est, partie palestinienne de Jérusalem occupée depuis 1967 et annexée par Israël.

C'est l'une des voies d'accès aux sites les plus sacrés: l'esplanade des Mosquées, le mur des Lamentations et l'église du Saint-Sépulcre. Palestiniens, juifs et touristes étrangers s'y croisent. La police israélienne y est présente en force.

Jérusalem, les Territoires palestiniens et Israël sont en proie à des tensions, qui se sont atténuées récemment, mais qui ont coûté la vie à 226 Palestiniens, 34 Israéliens, deux Américains, un Erythréen et un Soudanais depuis le 1er octobre 2015, selon un décompte de l'AFP.

La plupart des Palestiniens tués sont des auteurs ou auteurs présumés d'attaques.

Réagir à l'article

Articles sur le même thème