Tendance Ouest

Incendie mortel à Rouen : propriétaire et salarié du Cuba Libre mis en examen pour homicides et blessures involontaires Actu

Les bouquets de fleurs en hommage aux victimes continuent d'être déposés devant Le Cuba Libre.
© Tendance Ouest.

Incendie mortel à Rouen : propriétaire et salarié du Cuba Libre mis en examen pour "homicides et blessures involontaires"

20h05 - 14 septembre 2016

Le gérant du bar "Au Cuba Libre", situé à Rouen (Seine-Maritime) où un incendie début août a causé la mort de 14 personnes, a été mis en examen mercredi 14 septembre 2016, ainsi que son frère, salarié du bar. Tous les deux ont été remis en liberté sous contrôle judiciaire, selon l'AFP.

Le gérant du bar "Au Cuba Libre", situé à Rouen (Seine-Maritime) et son frère, salarié du bar, ont été mis en examen pour "homicides et blessures involontaires aggravées par violation délibérée d'une obligation de sécurité", a indiqué le procureur de la République de Rouen, Pascal Prache, à l'AFP, mercredi 14 septembre 2016. Ils avaient été placés en garde à vue mardi 13 septembre 2016.

L'incendie le plus meurtrier depuis 2005

L'incendie du bar, qui a eu lieu dans la nuit du vendredi 5 au samedi 6 août 2016, a causé la mort de 14 personnes. Cela en fait l'incendie le plus meurtrier depuis 2005. La quatorizème victime est décédée mardi 30 août 2016 des suites de ses blessures au service des grands brûlés de l'hôpital Saint-Louis à Paris. L'avocat de plusieurs familles de victimes avait récemment assuré que la porte de secours de l'établissement était verrouillée, ce qui avait empêché les victimes de fuir.

Vers une évolution de la réglementation ?

Depuis le drame, la municipalité, en lien avec la police, mène des visites inopinées dans les bars de nuit dotés d'un sous-sol pour vérifier qu'ils respectent les normes de sécurité. Samedi 20 août, un bar a été fermé après un début d'incendie et un manque à certaines obligations de sécurité.

Quant à la réglementation de ces établissements, la députée de Seine-Maritime Valérie Fourneyron a demandé au ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve qu'elle évolue.

Réagir à l'article

Articles sur le même thème