Tendance Ouest

Manche : record du monde de la plus longue chaîne de baisers à Sainte-Suzanne-sur-Vire Loisirs

2ème tentative de record du monde de la plus longue chaîne de baisers à Sainte-Suzanne-sur-Vire, le samedi 17 septembre 2016
© Tendance Ouest - tous droits réservés (illustration)

Manche : record du monde de la plus longue chaîne de baisers à Sainte-Suzanne-sur-Vire

08h46 - 13 septembre 2016 - par JB.B

Le samedi 17 septembre 2016, Sainte-Suzanne-sur-Vire (Manche), petite commune de Normandie, tentera pour la deuxième fois de battre le record du monde Guinness Book de la plus longue chaîne de baisers détenu par Pékin.

La communne de Sainte-Suzanne-sur-Vire dans la Manche tentera pour la deuxième fois, le samedi 17 septembre 2016, de réaliser le record du monde de la plus longue chaîne de baisers.

Sainte-Suzanne-sur-vire plus forte que Pékin

La petite commune de 650 habitants située en Normandie veut faire plus fort que Pékin la capitale de la République populaire de Chine et ses plus de 11 millions d'habitants. Le 14 février dernier, Sainte-Suzanne-sur-Vire avait fait une première tentative pour la Saint Valentin, comme un échauffement sous la pluie et le vent. L'initiative ludique avait rassemblé 186 personnes, un peu juste pour s'afficher fièrement dans le Guinness Book.

Bons baisers de Normandie

Pékin détient à ce jour le record du monde avec 352 baisers. Si la Normandie se mobilise, Sainte-Suzanne-sur-Vire (Manche) peut battre le record. La deuxième tentative est programmée le samedi 17 septembre 2016 à partir de 16h00 sur le terrain de l'école.

L'inscription sur Internet est conseillée pour des questions d'organisation et une participation symbolique au record de 50 centimes par personne sera demandée.

En plus du plaisir d'échanger un baiser avec celui ou celle que vous aimez, de nombreux lots à gagner par les participants dont un week-end pour deux à Londres.

Il parait que les baisers sont bons pour la santé. Offrez-vous une cure de jouvence à Sainte-Suzanne-sur-Vire, samedi 17 septembre 2016, pour un "pied de nez" amical à la Chine.

 

Réagir à l'article