Tendance Ouest

Ligue 1: débuts fracassants de Balotelli à Nice Actu

La joie des Niçois après un but inscrit par Mario Balotelli face à l'OM, le 11 septembre 2016 à Allianz Riviera
© AFP

Ligue 1: débuts fracassants de Balotelli à Nice

23h12 - 11 septembre 2016 - par AFP

La grande star du mercato, Mario Balotelli, a porté Nice vers la victoire contre Marseille (3-2) en signant un doublé pour son premier match en Ligue 1, dimanche lors de la 4e journée.

En un match en France, "Super Mario" a déjà marqué autant de but en championnat que lors de ses deux dernières saison avec Liverpool puis l'AC Milan, un penalty (7) pour ouvrir le score puis une tête smashée pour égaliser (78), ses premiers buts depuis six mois.

L'Italien de Nice a constamment pesé sur la défense marseillaise, et se retrouve co-leader du championnat avec Monaco, à égalité de points (10).

Florian Thauvin aussi a empoisonné l'arrière-garde niçoise, obtenant rapidement l'égalisation (14). Et Bafétimbi Gomis aussi a marqué sur penalty (73).

Mais c'est une autre recrue, moins glamour, Wylan Cyprien, venu de Lens, qui a offert la victoire à un stade en fusion (87), bien aidé par un Yohann Pelé pas très propre sur le tir.

L'OM, de plus en plus convaincant collectivement, peut regretter de n'avoir pas su tenir le résultat, mais Super Mario était déchaîné.

Si le GYM est prêt pour l'Europa League, jeudi contre Schalke 04, l'équipe de Franck Passi doit resserrer les boulons avant de recevoir Lyon, le dimanche suivant.

- Libéré -

Nice a surtout bien lancé l'opération "Super Mario", recrue tape-à-l'œil qui a toujours du football dans les pieds et s'est libéré de longs mois de frustration.

Si Balotelli a réussi sa première, ce n'est pas le cas de William Vainqueur sous le maillot "Argentine" de Marseille. Le demi défensif a causé le penalty - sévère - en touchant Jean-Michaël Seri dans la surface.

Balotelli, grand spécialiste des penalties, a tiré à ras de terre le long du poteau droit de Yohann Pelé, qui avait plongé du bon côté.

Il a résisté au pressing mental imposé par le capitaine marseillais, Bafétimbi Gomis, et reçu l'ovation du virage Sud de l'Allianz Riviera les bras en croix, immobile au point de penalty.

"Super Mario" n'avait plus marqué depuis le 1er mars 2016 contre Alessandria (5-0), un club de 2e division, en demi-finales retour de la Coupe d'Italie. Il avait aussi marqué à l'aller (1-0).

En championnat, il n'avait scoré qu'une fois, le 22 septembre 2015, un coup franc direct pour ouvrir le score lors d'une victoire à l'Udinese (3-2).

L'Italien a eu d'autres occasions. Il a montré sa grosse frappe après avoir effacé Tomas Hubocan (17), et aurait même pu marquer sur un malentendu, un coup franc touché par personne, sauf Pelé (28). Il a aussi cherché à passer entre les jambes du gardien marseillais, qui n'est pas tombé dans le panneau (39).

- 'Balo' passeur -

"Balo" a aussi joué les passeurs, offrant une belle balle en cloche pour Plea, qui a trop croisé sa tête (60). Il s'est offert le doublé sur un centre de Ricardo Pereira.

L'OM avait pourtant repris le contrôle, égalisant très vite par Florian Thauvin, bien servi par Aaron Leya Iseka avant de déclencher une frappe puissante que Yoan Cardinale n'a pu qu'effleurer (14). L'attaquant marseillais se rachetait de sa tête manquée alors qu'il était en excellente position (10).

Le danger est souvent venu dans la même zone, où la défense à trois étrennée par Lucien Favre était trop facile à déborder.

La même situation a failli profiter plus tard au même Thauvin, mais Cardinale, effacé sur le premier contrôle, a bondi pour éviter le but (41). Dante aussi débutait son premier match avec Nice, mais la défense à trois a besoin de se rôder.

Nice a cru perdre le match sur un penalty de Gomis, après une faute bête de Vincent Koziello, retenant Bouna Sarr par le bras.

Mais Balotelli était là. Il a commencé sa carrière en France par un doublé, comme Zlatan Ibrahimovic avec le Paris SG, qu'il remplace en tête des charts.

Réagir à l'article

Articles sur le même thème