Tendance Ouest

Manche : opération de secours en mer pour un véliplanchiste en difficulté au large de Barneville Actu

Une opération de secours en mer par la SNSM.
© Tendance Ouest

Manche : opération de secours en mer pour un véliplanchiste en difficulté au large de Barneville

16h35 - 10 septembre 2016 - par T.V

Un véliplanchiste en difficulté au large de Barneville (Manche) a été secouru ce samedi 10 septembre 2016 à la mi-journée.

Le sémaphore de Carteret (Manche) a alerté le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) de Jobourg, qu'un témoin avait signalé un véliplanchiste en difficulté au large de la plage de Barneville, ce samedi 10 septembre 2016 à 12h10.

Un canot de la SNSM porte assistance au véliplanchiste

Un canot de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) est engagé.

Pendant toute l'opération, le sémaphore de Carteret a gardé un visuel constant avec le véliplanchiste en détresse, déployant une équipe de suivi à terre, lorsque ce dernier n'était plus visible du sémaphore.

Vers 12h40, le canot de la SNSM est arrivé au contact du véliplanchiste et lui a porté assistance.

Le véliplanchiste était de retour à terre vers 12h45, sain et sauf. Les pompiers déployés par le CODIS 50 n'ont relevé aucun problème particulier lors du bilan médical effectué.

Les usagers des loisirs nautiques appelés à la prudence

Cette opération de sauvetage, au dénouement positif, est l'occasion de rappeler aux usagers que la pratique des loisirs nautiques (planche à voile, kite-surf, kayak, hobie cat...) peut être dangereuse, surtout en cas de vent ne portant pas à la côte, dans des zones à fort courant et par des températures de l'eau de mer basses. Avant toute activité, il est nécessaire :

- de prendre des renseignements sur la météo et les heures de marée ;
- pour les activités nautiques choisir un "spot" où les vents portent à la côte ;
- être équipé d'un moyen de communication, VHF ou téléphone étanche, pour prévenir les secours ;
- être équipé d'un moyen de repérage lumineux ;
- avertir ses proches de sa zone de navigation et de l'heure prévue de retour ;
- vérifier le bon état de son matériel avant de prendre la mer ;
- ne pas abandonner son flotteur, il vous permettra de durer et d'être plus facilement repérable.

Par ailleurs, il convient de rappeler que toute découverte de matériel à la dérive peut être considérée comme une alerte de détresse. En cas de perte, les pratiquants doivent la signaler au CROSS le plus rapidement possible en composant le 196.

Composez le 196 si vous êtes témoin ou victime d'un événement en mer.

 

LIRE AUSSI :

Réagir à l'article

Articles sur le même thème