Tendance Ouest

En Normandie, le Parti Socialiste fait sa rentrée en faisant venir deux ministres et le chef du parti Actu

Nicolas Rouly, premier secrétaire fédéral de Seine-maritime, accueillera les militants PS de toute la Normandie. .
© Tendance Ouest.

En Normandie, le Parti Socialiste fait sa rentrée en faisant venir deux ministres et le chef du parti

17h22 - 09 septembre 2016 - par L.D

La fédération du Parti Socialiste de Seine-Maritime fait sa rentrée dimanche 18 septembre 2016 en organisant, au Parc des Expositions de Rouen (Seine-Maritime), l'université de l'engagement de Normandie. Les militants des cinq départements normands sont invités à y débattre en compagnie de deux ministres et du patron du parti.

Terminées les universités d'été du Parti Socialiste. Initialement prévues à Nantes (Loire-Atlantique), après plusieurs années à La Rochelle (Charente-Maritime), elles ont été annulées pour des raisons de sécurité. Mais le PS organise à la place 10 universités de l'Engagement, sur tout le territoire français, du 17 septembre au 3 décembre 2016. En Normandie, l'université aura lieu le dimanche 18 septembre 2016, au PArc des Expositions de Rouen (Seine-Maritime), situé à Grand-Quevilly. Les militants et sympathisants des cinq fédérations départementales de Normandie y sont conviés.

Débattre avec des ministres et mobiliser

Nicolas Rouly, premier secrétaire fédéral du PS en Seine-Maritime, explique le sens de cette journée :

"Cette université va permettre d'échanger en lieu et place des universités d'été. Nous allons débattre de plusieurs thématiques, notamment l'éducation, l'Europe ou l'extrême droite. Cette université revêt également une dimension pratique de préparation des primaires. Il y aura des ateliers pour préparer la votation citoyenne. L'après-midi, un dialogue sera consacré à la fraternité républicaine, l'un des grands enjeux de la période actuelle. Et il y aura enfin un meeting de clôture avec des intervenants locaux mais aussi nationaux, comme la ministre du Logement Emmanuelle Cosse, la ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem ou le premier secrétaire Jean-Christophe Cambadelis."

Et l'élu local de conclure : "A travers ces rendez-vous, nous allons vers une clarification encore plus grande." L'idée est donc bien de mettre les troupes en ordre de marche en vue des primaires et surtout de l'élection présidentielle, pour laquelle le PS ne part pas favori.

Cette dimension électorale, le député de Seine-Maritime ne la perd pas de vue quand il évoque la raison d'être de ces universités de l'enagement : "Il faut mobiliser et mettre en perspective l'action de redressement économique et social que nous mettons en oeuvre depuis 2012 et dévoiler le programme inégalitaire et autoritaire de la droite."

500 militants attendus

Si la Normandie compte un peu plus de 4000 militants socialistes, l'affluence attendue est bien moindre, autour des 500 participants venus débattre avec les élus locaux - le maire d'Elbeuf Djoudé Merabet, l'ancien président de Région Nicolas Mayer-Rossignol, le député de la Manche Stéphane Travert, le maire de Rouen YVon Robert, la secrétaire d'Etat aux collectivités Estelle Grelier... - et nationaux.

Pratique. Dimanche 18 septembre au Parc Expo, à partir de 10h, avenue des Canadiens à Grand-Quevilly. Pour s'inscrire, appeler la fédération au 02 32 81 62 00.

LIRE AUSSI.

Réagir à l'article

Articles sur le même thème