Tendance Ouest

Seine-Maritime : fiché S et soupçonné de radicalisation, il logeait en face de la gendarmerie Actu

L'individu fiché S et radicalisé vivait dans cette rue, juste en face de la gendarmerie d'Yvetot.
© Capture d'écran Google Street View

Seine-Maritime : fiché S et soupçonné de radicalisation, il logeait en face de la gendarmerie

16h16 - 09 septembre 2016

Une opération anti-terroriste a été menée lundi 5 septembre 2016 en plein centre-ville d'Yvetot (Seine-Maritime), chez un homme fiché "S" et soupçonné de radicalisation. Un Cauchois qui vivait juste en face de la gendarmerie.

Lundi 5 septembre 2016, les gendarmes de Seine-Maritime ont procédé à une perquisition administrative, rue Edmond-Labbé à Yvetot (Seine-Maritime), dans un logement situé en plein centre-ville, juste en face de la gendarmerie d’Yvetot, révèle l'hebdomadaire Le Courrier Cauchois.

Converti à l'islam, et soupçonné d'être radicalisé

Les forces de l’ordre auraient menotté un Cauchois de 29 ans, converti à l’islam, et fiché "S" depuis trois ans, qui logeait dans ce logement "avec sa mère". "Portant une longue barbe" et un bracelet électronique, il serait soupçonné de radicalisation. Toujours d’après le journal, il aurait été vu "rodant à proximité de l’église". Et en Seine-Maritime, département où a été perpétré l’attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray en juillet, l'information n’a pas été prise à la légère. La perquisition n’ayant pas été fructueuse, il aurait été remis en liberté.
Interrogée par Tendance Ouest, la préfecture "confirme qu’il y a bien eu une opération de ce genre ce jour-là", mais se refuse à toute autre communication.

A LIRE AUSSI.

Commentaires

  1. jacq44
    19 septembre 2016 , 22:03

    c'était la meilleure cache!

    Signaler un contenu illicite

Réagir à l'article

Articles sur le même thème