Les blogueuses ont le vent en poupe à Caen

Les blogueuses ont le vent en poupe à Caen

Les blogueuses de Caen se retrouvent le temps d'une photo pour Tendance Ouest

Le
Par : Maxence Gorréguès

Foire de Caen, soirées privées, vide-dressing en centre-ville... les blogueuses sont de plus en plus visibles, alors que leur sphère d'influence s'accroît à Caen. Zoom sur un phénomène.

Les blogs qui buzzent à Caen 

> Après la pluie... le beau temps... : visiter
> Brigitte In Love : visiter
> Dépêches Mode : visiter
> Dress-ing : visiter
> Eat&Out : visiter
> Je suis un aigle : visiter
> La Siphonnée : visiter 
> Leshaker : visiter
> Lilyvia : visiter
> Lola dans ma salle de bain : visiter
> Restons Futiles : visiter


Du virtuel à la réalité, il n'y a parfois... qu'une bouteille de champagne. Alors à la caisse d'un supermarché de Bretteville-sur-Odon début septembre, une blogueuse s'est vu demander quel était l'événement à fêter. "Je viens de passer la barre des 1 000 visites sur mon blog qui parle de ma vie de mère d'adolescente et de compagne d'entrepreneur", répondit-elle. Son interlocuteur lui demanda alors s'il était bien La Siphonée. En plein dans le mille ! Drôle de coïncidence pour cette femme de 32 ans, qui s'est lancée dans la blogosphère en août dernier, pour "partager sa vie de dingue, une vie parfois folle mais tellement banale en soi".

Un peu plus ancien, mais également lancé cette année, Restons futiles administrée par Perrine aborde également des thématiques sociétales, à l'image d'un post sur la "haine de l'autre" qui la désole. Un ton qui tranche avec des chroniques plus futiles justement, comme celle sur le bon manteau à dénicher pour l'hiver, "celui dans lequel on rêve de se lover, de s’enmmitoufler". Pas besoin de lire tous les posts, pour percer là aussi un goût prononcé pour l'écriture.

Elles aiment leur ville

Le partage demeure le dénominateur commun de ces femmes – ils sont encore très peu d'hommes comme Cyril Balayn, alias Leshaker "pour suivre le mouvement et s'occuper les soirs d'hiver" – à exprimer leur avis sur de grandes thématiques, mais aussi sur des choses beaucoup plus concrètes comme les fringues, la cosmétique ou des idées sortie. Le Lifestyle version blogueuses dans sa plus belle expression. "J'ai commencé dès 2003 alors que j'habitais Cherbourg et j'ai continué à mon arrivée à Caen, expose Harmonie à la tête du blog Le Beau Temps, une référence dans la capitale bas-normande. Mon blog a vite évolué vers les bonnes adresses que je dénichais à Caen car personne n'en parlait".

Des bonnes adresses, Lilyvia.fr en donne aussi, tout comme Mélanie derrière son Eat&Out, mais qui se consacre surtout aux restaurants. "Dans ma vie de tous les jours, j'adore aller au restaurant et je trouvais sympa de pouvoir partager les adresses où j'ai passé un bon moment". Son article sur le Mooky's a par exemple était visionné plus d'un millier de fois.

Nombreuses sont les blogueuses à vouloir mettre ainsi leur ville en avant. "On entend dire qu'il se passe beaucoup de choses ailleurs, mais à Caen aussi et je crois qu'on est contente de le montrer dans nos blogs", assure Gwendoline, instigatrice de l'incontournable Dépêches Mode et de soirées réunissant ces jeunes femmes. "Il y a une très bonne ambiance entre nous, car avant d'avoir notre blog, nous avons forcément été lectrice", assure Vicky de Brigitte In Love.

"Je pue des pieds : solutions"

L'écriture c'est bien, mais pour Lola dans ma salle de bain, la vidéo permet un lien plus direct avec son audimat. Son célèbre "bi-jouuu" a déjà séduit plus de 5 000 abonnés sur YouTube, tout comme ses critiques, parfois acerbes, sur la cosmétique. Le titre de sa dernière vidéo : "Je pue des pieds : solutions", en dit long sur sa spontanéité.

Pour développer leur notoriété, les blogueuses qui ont une activité à temps plein à côté, restent multiconnectées et ne se cachent plus derrière leur clavier. En juin dernier, les Galeries Lafayette en ont invité certaines, accompagnées de quelques lectrices, à une soirée privée. Bien conscients de leur influence sur un pan de la génération 15-35 ans, les organisateurs de la dernière Foire de Caen n'ont pas hésité à les faire venir au Parc des expositions pour toucher un public plus jeune. "A Caen personne ne vit de son blog, même si ça peut devenir un complément", confie Gwendoline. Dans l'ensemble, elles ne sont pas prêtes à se laisser guider par l'argent. "Une fois qu'il y a un lien commercial, c'est foutu", estime Camille de Je suis un aigle, persuadée que les blogs qui fonctionnent sont ceux qui ne cachent pas la vérité. La fraîcheur a un prix. 

Galerie photos


1234
Guide de l'été
Je suis Normand
Trophées Espoirs de l'Economie 2017
Suivez-nous
Facebook - Tendance Ouest
Twitter - Tendance Ouest
Google plus - Tendance Ouest
Applications - Tendance Ouest

Inscription à la newsletter

Météo
La météo en Normandie
Info Trafic
L'info trafic en Normandie
Pronostics
Les pronostics hippiques